AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blessé mais pas faible. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Blessé mais pas faible. [Libre]   Mar 8 Avr - 15:07

La salle centrale du Repère des Mangemorts était relativement calme. Certains d'entre eux étaient là à travailler mais une grande majorité travaillait à servir leur maître, Lord Voldemort. Quelques heures avant, d'ailleurs, l'un Mangemort avait posé une question que chacun s'était efforcé d'ignorer… Où était donc le Seigneur des Ténèbres ? Effectivement, le jeune homme empli d'ambitions avait quitté le quartier général quelques jours plus tôt en précisant que ses hommes devraient se préparer à une attaque sous peu. Mais depuis, aucun des généraux du Lord n'avait eu de nouvelles de lui et certains commençaient même à médire sur leur maître.

C'est donc alors que nul ne s'y attendait qu'un craquement sonore empli la salle centrale du repère. Les Mangemorts présents eurent une réaction automatique de mise en garde, sortant leurs baguettes en se redressant brusquement jusqu'à ce que, la surprise passée, ils reconnaissent le nouveau venu et s'inclinent jusqu'à poser un genou à terre. Pourtant, certains n'arrivaient pas à garder le nez à terre tellement le spectacle qui leur était donné de voir était anormal. Lord Voldemort n'avait pas vraiment l'air au mieux de sa forme. Un silence de mort s'installa dans la pièce alors que les yeux injectés de sang du Mage Noir survolaient la pièce. Le jeune homme avait besoin de s'assurer qu'il était bien chez lui, bien en sécurité. Ses doigts crispés sur sa baguette d'if, il semblait tenir debout grâce à un équilibre des plus précaire et tous ses sens étaient aux aguets.

Quand il était parti, il était souriant. Oui, Lord Voldemort souriait. Il était sûr de lui, certain de réussir ce qu'il comptait entreprendre. Il portait alors par dessus un costume léger, une cape d'un noir de nuit avec un capuchon. Elle était maintenant en lambeaux et le costume lui même était déchiré par endroit. Si le Seigneur des Ténèbres n'avait jamais été quelqu'un de très "bronzé", il était maintenant devenu tellement pâle que c'en était inquiétant. Sa peau virait sur le gris, on aurait dit un cadavre vivant. Son sourire s'était effacé à tout jamais, semblait-il, et ses yeux francs et froids étaient maintenant menaçant et injectés de sang. Son soufflé était court, sa posture voûtée. Il avait l'air affaibli comme s'il n'avait ni mangé ni dormi pendant les jours qui venaient de passer, comme si il revenait de l'endroit le plus terrible du monde magique. Mais surtout, il était blessé. Lord Voldemort était blessé. Bien sûr, ce n'était pas une plaie mortelle, mais elle était bien présente, dessinant une marque écarlate sur son flanc qu'il tenait de sa main droite.

Soudain, il décida que ses ennemis ne l'avaient pas poursuivit et la tension qui l'habitait le quitta brusquement. Mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'était que cette tension lui permettait de tenir debout. Il esquissa un pas et se retrouva à genoux à terre… et ne se releva pas tout de suite. L'un des Mangemorts avait amorcé un geste pour venir l'aider mais il s'était retrouvé écroulé à terre sous le poids d'un sortilège d'Endoloris bien placé. Lord Voldemort n'acceptait pas l'aide ni la pitié d'autrui. Il était fort et le montrerai. Calmement, puisant dans ses forces, il se redressa. Mais à peine eut-il avancé dans la grande pièce que celle-ci sembla se glacer, comme si l'air gelait sur place, comme si toute joie avait quitté les lieux. Cette puissance n'appartenait alors qu'à un seul type d'êtres… Des êtres que le puissant Mage Noire était allé chercher pour en faire ses alliés et qui avaient failli le tuer en le mettant à l'épreuve pour savoir s'il était à la hauteur de ses ambitions. Voldemort se disait qu'un jour, son entrée dans une pièce aurait le même effet…

Il s'immobilisa et ferma les yeux, faisant lentement refluer les souvenirs de son enfance à l'orphelinat pour les remplacer par ceux de son entrée dans la Chambre des Secrets quelques années après. Il ouvrit alors de nouveau ses paupières et observa les hommes qui l'entouraient, ses hommes. Ils ne pouvaient que avoir compris ce qu'il se passait mais le Mage Noir leur laissa encore un peu de temps pour peser le pour et le contre. Il savait que le repère était protégé par un sceau et que les Détraqueurs, même s'ils avaient retrouvé sa trace rapidement après qu'il ait transplané, ne seraient pas capables d'entrer dans les lieux. Il prit alors la parole à haute voix :


"Je veux Poudlard. J'ai fait en sorte que, dans quelques jours, Dumbledore soit attiré à l'extérieur de l'école. Nos nouveaux alliés, eux, nous donneront une ouverture parfaite pour pénétrer dans les lieux. Préparez vous à une attaque de grande envergure…"

Sans en ajouter plus, il prit la direction de ses quartiers. Sa blessure l'affaiblissait réellement et il se rendait compte avec une colère non dissimulée qu'il n'était qu'un homme et qu'il n'allait pas tarder à ne plus pouvoir marcher seul…
Revenir en haut Aller en bas
Aizen O'Neil
~ Membre du Ministère - Mangemort - Maitre de Potion <3 ~
avatar

Nombre de messages : 8
Amis/Amour : Vous en avez d'autres des comme ça?
Humeur : Humpf...
Date d'inscription : 08/04/2008

Pensine
Patronus: Singe
Epouvantard: Sa soeur
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Blessé mais pas faible. [Libre]   Mar 8 Avr - 15:50

Lord Voldemort était partit depuis plusieurs jours maintenant et le repère du Mage Noir était quelque peu calme selon Aizen. Lui qui n’avait pas souhaité se joindre aux autres dans la pièce centrale, lui qui avait choisit d’aller travailler normalement et de venir ici une fois son office terminé. Depuis ces quelques jours, Aizen passait peu de temps dans le repère, il voyageait plutôt entre le ministère et son appartement de Little Hangleton, pourtant chaque jour, il allait attendre le retour du Lord dans une pièce moins bruyante et souvent vide. Aizen ne supportait toujours pas la présence des gens autour de lui. Il ne supportait pas le fait qu’ils travaillent ici sur diverses choses ! Bref, il ne les supportait tout simplement pas mais que supportait-il au juste mis à part rien ?

Alors qu’il était assis sur l’une des chaises de la petite salle, le bruit caractéristique d’une personne en train de Transplaner se fit entendre… Ca aurait pu être n’importe qui mais Aizen attendait comme tout le monde le retour du seigneur des Ténèbres et vu qu’il s’ennuyait ferme, il ne mit pas longtemps à se décider alors qu’il poussait la porte de la salle centrale. Quel spectacle ! Aizen ne se souvenait pas d’avoir vu le Lord dans un tel état, même quand il était à Poudlard mais ce n’était rien. Aizen préférait voir les choses dans leur ensemble plutôt qu’en partie, de son point de vue, s’il était comme ça, c’est qu’il devait avoir réussit ! Aussi pâle et fatigué qu’il puisse être, Lord Voldemort ne serait pas revenu les mains vide !
La réponse ne se fit pas attendre d’ailleurs, alors qu’un Mangemort sûrement trop sentimental se retrouvait plier sous le poids d’un Doloris, le froid envahi la pièce, un froid glacial, caractéristique qui ne trompait personnes sur la nature de ceux qui accompagnaient le Lord. Amis ou Ennemis, Aizen ne savait pas encore mais ce qu’il ressentait était plutôt pesant… Les Détraqueurs devaient pourtant être hors des murs du repère, le froid était certes présent mais les esprits les plus forts ne souffraient que peu de leur influence néfaste… C’était le cas du jeune homme qui ressentait leur présence mais n’en souffrait pas assez pour perdre pied.

Aizen arrêta cependant son regard sur Lord Voldemort alors qu’il était près à quitter la pièce. Il était vraiment mal en point, une balafre lui coupait un flanc, son visage était plus pâle que la mort elle-même et pourtant, il n’acceptait toujours aucune aide de la part de ses fidèles. Soit, Aizen connaissait un peu le Lord pour avoir fait ses six premières années d’études dans la même maison que lui. Il ne se serait pourtant pas risqué à l’aider pour autant. De toute façon, aider les autres ne faisait pas partie de ses priorités, il se voyait très mal porter secours à son Maître alors que celui-ci n’en avait visiblement aucun besoin. Ben quoi ? Il marchait encore et respirait, jusqu’ici rien aucun soucis ! Bien entendu, peut-être que s’il s’écroulait au milieu de la salle, il s’en inquiéterait mais le porter ou le supporter afin qu’il regagne ses quartiers n’était pas dans son intention.

D’ailleurs, alors qu’il s’était arrêté sur ces détails, il en avait presque oublié ses précédentes paroles. Dumbledore et Poudlard en faisaient partie… Voilà qui s’annonçait tout à fait intéressant. Sans même réfléchir à la portée des paroles du Lord, Aizen avait presque hâte, l’éclat de ses yeux et sa manière de faire tournoyer sa baguette montrait une certaine impatience. Hum… Petits élèves de Poudlard, Professeur et envoyés du Ministère… C’était un bon cocktail qui attendait la bas les partisans du Lord… Un très bon cocktail que beaucoup serait près à faire exploser rien que par plaisir.
Sans s’en rendre compte, Aizen se mit à sourire, il imaginait très bien la moitié des fidèles du Lord en train de se battre et de torturer les habitants du château, il s’imaginait lui-même fonçant tête baisser comme d’habitude… Aizen ne connaissait aucune autre façon de faire. Puis il ferma les yeux, il n’avait pas prononcé un mot, simplement observé la scène en faisant tournoyer sa baguette entre ses mains. Bien sûre, en entrant dans la pièce, il s’était incliné mais tout avait été dit non ? Aucune question n’avait besoin d’être posée et ce n’était pas le bon moment… Si attaquer Poudlard il fallait alors il irait, comme toujours, il foncerait tête baissée au risque de se faire tuer lui-même mais la mort elle-même n’était rien comparée à sa haine des moldus et des gens en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Wolfcot
~ Langue de Plombs - Mangemort ~
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 29/12/2007

Pensine
Patronus: Libellules
Epouvantard: Son père
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Blessé mais pas faible. [Libre]   Dim 13 Avr - 2:22

Le repère des mangemorts, un endroit ou Ewen venait de plus en plus souvent. Un lieu qui regroupait certains mangemorts chaque jour que Merlin faisait. Cependant, depuis trois jours, le repère était plutôt calme. Depuis que Lord Voldemort avait quitté les lieux un sourire sur le bord des lèvres. Le repère était pourtant l’endroit qui concentrait le plus de mangemorts, certaines fois d’ailleurs on y retrouvait pas une aiguille dans une botte de foin mais ces derniers temps, le peu de sorciers qui y restait se posait trop de question. Dans son cas, Ewen n’avait aucune question à poser, le Seigneur des Ténèbres allait et venait comme bon lui semblait, il n’avait pas besoin d’apporter de justification sur ses absences et ses départs. La seule chose qu’un bon mangemort pouvait faire c’était son travail…Faire ce qu’on lui avait demandé sans rechigner et attendre en silence. Pour ça, Ewen était très bon…Le silence était la première chose qu’il mettait en place le matin en se levant, un silence qu’il ne brisait que peu et uniquement quand cela était nécessaire, ainsi, il n’avait aucune question à poser, il pouvait simplement attendre et écouter. Observer et en apprendre plus, c’était tout mais n’était-ce pas déjà beaucoup ?
Trois jours étaient donc passés depuis le départ du Lord. Trois jours qui avaient vus les mangemorts au travail sans leur maître. Ewen passait au repère de temps à autre, quand son travail au ministère pouvait être considéré comme terminé. Beaucoup faisait ainsi, travaillant à l’extérieur pour leur couverture ou pour le Lord et venant ici pour prendre des nouvelles. En revanche, d’autres passaient ici beaucoup plus de temps. C’est fou ce qu’un homme peut-être inutile quand il n’a rien à faire de ses journées…

Ewen était arrivée en milieu d’après-midi, son jour off commençait souvent vers midi et il reprenait le lendemain, c’était donc le bon moment pour venir aux nouvelles et qui sait, il verrait peut-être sa sœur après tout ? A peine avait-il eu le temps de s’adosser a un mur qu’un craquement sonore avait retentit dans la pièce, Lord Voldemort était revenu, ses fidèles semblaient à la fois heureux et effrayés, désireux de connaître les détails mais aucun n’osait poser de question, seul le salut était de rigueur. Comme beaucoup, Ewen nota les traits du visage de Voldemort ainsi que la plaie qui lui barrait les flancs. Il nota cette blessure rougeâtre, les péripéties du Lord avaient dues être nombreuses pour qu’il réapparaisse ainsi en plein milieu de la pièce centrale. Le nez dans sa cape, seul se yeux observaient la scène. Une scène étrange et qui vous glaçait le sang…A moins que… Oui, à bien y réfléchir, ce froid glacial ne pouvait être provoqué que par des Détraqueurs, pas besoin d’être aller à Serdaigle pour le savoir…Tout sorciers avait déjà entendu parler de ce phénomène, lui, il l’avait déjà rencontrer en allant rendre une petite visite à son frère…Il faut dire qu’être employé au ministère vous permet beaucoup de choses.
Un sourire apparut sur son visage, toujours masqué par sa cape. Ewen comprenait, et les paroles du Lord semblaient appuyer ce qu’il pensait au plus profond de lui-même. Un nouveau pas allait être franchit, un nouveau barreau de l’échelle allait être gravit…C’était bon à savoir.

« L’heure est donc venue… »

Ewen parlait plus pour lui-même que pour n’importe qui d’autre. D’ordinaire, il n’aurait rien ajouté, aurait peut-être tenter une question mais ici tout était clair. Voldemort prenait la porte, se dirigeant sûrement vers ses appartements afin d’arranger son état…Soit, il attendrait quelques minutes ici, se ce n’est plus. Maintenant, lui, comme tous les autres, attendaient d’en savoir plus. Se risquer à courir après leur chef n’était pas la meilleure idée, certain le savait, d’autre non mais c’était ainsi. Voldemort n’avait pas besoin d’eux, même au plus bas, il n’acceptait aucune aide…Ewen n’insisterait donc pas, il n’essayerait même pas d’ailleurs, préférant laisser les autres faire. Après tout, les plus jeunes pouvaient très bien se risquer à des choses pareille, lui non. C’était ainsi et la moitié des Mangemorts pensait sûrement de cette façon.
Cependant, l’ambiance de la salle invitait maintenant aux questions en tout genre, les bruits et les voix s’étaient faits un peu plus intenses à cette annonce. Certains étaient excités, d’autre se demandait comment une telle chose était possible…Imbéciles ! Ils n’avaient nul besoin de se poser ce genre de questions, c’était ainsi, point final ! Si explications il devait y avoir, alors il y aurait, sinon, ils n’auraient plus qu’a agir comme d’habitude ! Ewen soupira, parfois certaines personnes se comportaient vraiment comme des enfants. Des enfants qui avaient besoin d’être guidés et de se sentir protéger par plus fort qu’eux ! Pathétique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas faible. [Libre]   Dim 20 Avr - 16:47

Au moment où il allait passer la porte, Lord Voldemort s'immobilisa. Appuyé sur le montant, il se tourna et posa de nouveau son regard sur l'assemblée incomplète des Mangemorts. Il sentait qu'il commençait à avoir chaud, il allait mal et devait se soigner au plus tôt. Son regard se posa sur un homme à la flamboyante chevelure rouge. Aizen avait été à Poudlard avec lui et le Seigneur des Ténèbres l'avait fait recruter parce qu'il aimait son caractère et qu'il avait remarqué ses grandes capacités en potion. Il acquiesça pour lui même. Puis ses yeux écarlates s'attardèrent sur l'un de ses camarades de classe. Ewen Wolfcot. Ewen était peut être le seul qui trouverai quelque chose à redire à ses ordres de mission. Les autres n'oseraient pas de toutes façons. De plus, il savait qu'Ewen était quelqu'un qui cachait ses pensées sous un masque mais qui observait beaucoup. Il se décida.

"O'Neil, Wolfcot, venez avez moi."

Il s'engagea ensuite dans le couloir sans attendre de vérifier que les deux hommes le suivaient. Il marchait avec le plus d'allure qu'il le pouvait mais il se savait faible. Il savait aussi qu'il pouvait baisser un peu sa garde en présence de ces deux hommes. Bien sûr, aucun n'avait sa totalement confiance, mais il savait qu'il pouvait ne pas chercher à "sauver les apparence". Ewen l'avait déjà vu pas réveillé et il l'avait connu du temps où il s'appelait encore Tom Jedusor… Quand il entendit la porte se fermer derrière eux, il parla tout de suite.

"Aizen, j'ai perdu beaucoup de sang et je pense qu'il y a un poison ou quelque chose dans le même genre dans ma plaie. Trouves moi une potion ou un sortilège qui me rendrait des forces, je déteste être comme ça."

Comme ça… Ca pouvait vouloir dire être blessé ou être faible, mais le "ça" ne serait pas préciser et personne ne chercherait à en connaître la réelle signification. Aizen était doué en potions et même si c'était un être impulsif et violent, Voldemort ne doutait pas qu'il ferait tout pour le satisfaire. Voldemort avait cette manière de faire qui lui était particulière. En public, il appelait les Mangemorts par leur nom mais en privé il les appelait par leur prénom. De cette manière, chacun pouvait penser qu'il était très proche de lui alors que ce n'était pas le cas et quand il lui arriverait d'appeler un Mangemort par son prénom devant tous les autres, ça serait comme une consécration pour le Mangemort concerné. Il s'adressa ensuite au brun :

"Ewen, dis moi ce qu'il s'est passé pendant mon absence. Les Mangemorts ont-ils fait quelque chose ? Sont-ils restés à m'attendre ? Que faisaient ce qui sont ici et que font ceux qui ne sont pas là ? Soit précis."

Encourager les Mangemorts à s'espionner les uns les autres, à se dénoncer, à chercher à lui plaire… Il ne fallait en aucun cas que ses hommes puissent se liguer contre lui mais en même temps, il leur interdisait de se quereller, de se tirer dans les pieds… Il était hors de question de mettre la force des Mangemorts en danger à cause d'inepties dans ce genre…

Ils entrèrent dans ce qui servait de chambre au Lord Noir. C'était une double pièce. La première partie était "publique", il y recevait des gens et c'était aménagé comme un petit salon. Un porte, au fond, donnait sur sa chambre. Personne n'y était jamais entré. Il fit un signe au jeune homme pour qu'il s'assoit puis il ôta sa cape et sa chemise. Il ne portait plus que son pantalon noir. Sa peau était couverte de sueur. La grande balafre écarlate jurait encore plus sur son teint pâle. Il se laissa tomber dans un fauteuil épais et ferma les yeux en soupirant. Il attendait que Aizen revienne… Il ouvrit alors les yeux pour les poser sur Ewen et lui montrer par là même qu'il bénéficiait de toutes sont attention.
Revenir en haut Aller en bas
Aizen O'Neil
~ Membre du Ministère - Mangemort - Maitre de Potion <3 ~
avatar

Nombre de messages : 8
Amis/Amour : Vous en avez d'autres des comme ça?
Humeur : Humpf...
Date d'inscription : 08/04/2008

Pensine
Patronus: Singe
Epouvantard: Sa soeur
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Blessé mais pas faible. [Libre]   Ven 16 Mai - 7:28


A l'appel de son nom, Aizen semblait beaucoup moins amusé. Il faut dire qu'avec le Lord, on ne savait jamais à quoi s'attendre. De toute manière, le jeune homme avait très peu confiance en lui, certaines choses lui provoquaient donc rapidement des sueurs froides mais si remontrances il y avait, il ne serait pas seul. Emboîtant le pas au Lord en manquant de renverser quelques personnes sur son passage, Aizen était soumis à l'une de ses grandes faiblesses : Se poser une multitude de questions en un temps très court. Lorsque la porte se ferma derrière les trois hommes, il eu tout le loisir d'observer plus attentivement Voldemort. Ce dernier était vraiment mal en point, un séjour à Sainte-Mangouste lui aurait sûrement fait du bien mais l'idée de prononcer de telles paroles était hors de question. Aizen était peut-être quelqu'un d'irréfléchie et de violant mais il n'était pas stupide pour autant et proposer une telle chose à Voldemort ne lui viendrait même pas à l'idée.

La suite était pour le moins inattendue. Aizen avait en effet imaginé toutes sortes de scénarii liés à son manque cruel de confiance en lui mais il n'avait certes pas imaginé ça. Oui, Aizen pouvait parfois se faire une montagne pour pas grand chose mais jamais personne n'avait eu à se plaindre de ça.


"Je reviens..."

Deux mots, deux tout petits mots qui suffisaient amplement. Aizen tourna ensuite les talons, sans avoir oublié au passage de s'incliner avec respect. S'il avait des potions prêtes à l'emploi pour servir en cas de pépins? Bien entendu, Aizen était peut-être impétueux mais il pouvait aussi être prévoyant et quand il s'agissait de Potions on ne le reconnaissait souvent pas ou peu. Alors qu'il faisait demi-tour, il croisa le regard sombre de son ancien camarade de maison. Ewen n'exprimait selon lui jamais rien, il n'avait jamais réussit à le comprendre mais par simple politesse, il inclina rapidement la tête avant de disparaître par la porte d'où il était venu, révélant quelques éclats du tumulte des voix qui engloutissaient maintenant la pièce. Les Mangemorts étaient impatients et nerveux apparemment.

Ce n'était pourtant pas le moment de s'attarder sur ce sujet. Dans son souvenir, il avait tout un lot de potions dans son sac de "voyage", sac qu'il emmenait souvent avec lui en repartant du ministère. Sait-on jamais, quelqu'un pourrait avoir besoin de ses services et un nécessaire à Potion pouvait s'avérer efficace.
Un instant, le rouquin fouilla, gratta et dévoila quelques noms sur les étiquettes. Il n'avait pas le temps de laisser le Lord se vider encore plus de son sang et pour les poisons, il avait la solution toute prête... Un bézoard. Ceci devrait suffire mais par précaution, il fourra quelques potions complexes dans ses poches. Se tromper sur la nature du poison pouvait être aussi dangereux qu'un Avada Kedavra quand on administrait le mauvais antidote mais d'après ce qu'il avait pu voir de la blessure, le Bézoard devrait suffire pour limiter le développement du poison dans les veines et finalement stopper sa progression en le faisant disparaître. Est-il utile de prévenir que sans repos rien ne marche? Peut-être mais Lord Voldemort n'est pas des plus stupide, savoir ce genre de chose est aussi simple que d'additionner un et un.
C'est fou ce qu'il pouvait trimballer comme inutilité dans ce sac. Des potions vieilles comme le monde, sûrement périmée se mêlaient à certaines expérimentations un peu douteuses ou encore à des fioles récentes, prête à l'emploi... Quel bordel là dedans, Aizen devait pourtant faire aussi vite que possible et sa poche se remplis à nouveau de diverses potions alors qu'il cherchait toujours son bonheur. Où avait-il bien pu la mettre?

Devant lui passaient dans l'ordre : Solution de force, Doxycide, potion contre les furoncles et autres inutilités qu'il ne prenait même pas la peine d'observer. Il aurait sûrement été plus simple de prendre ce sac mais le vider devant son maître n'était pas le mieux à faire.
Sa question précédente commençait à prendre fin alors qu'il trouvait ce dont il avait besoin...
Ni une, ni deux, Aizen retraversait la salle à grandes enjambées. Il ne savait pas exactement combien de temps il avait pu perdre, ni ce que faisaient les deux autres mais il savait devoir se dépêcher s'il voulait éviter de retrouver le Lord dans une colère noire ou un demi-coma.

La porte de la salle principale se ferma une nouvelle fois avec fracas alors qu'Aizen s'engouffrait dans le couloir, arrivant enfin à destination. Il frappa, attendit quelques secondes et entra, le silence semblait être tombé dans la pièce. A moins que la conversation des deux hommes soit privée. Dans ses mains, trônait ce qu'il avait trouvé de plus efficace, le bézoard enveloppé dans un écrin noir qu'il déposa sur la première table qui passait suivit des deux autres potions.


"Pour le poison, le bézoard devrait être bon et pour la blessure...Une potion de régénération sanguine afin de permettre la coagulation et une potion désinfectante...La seconde est à appliquer sur les plaies."

Clair et concis, Aizen ne ferait pas plus. Aucun besoin de savoir de quoi elles étaient composées. Le plus important était que le Lord prenne tout ceci le plus rapidement possible. Le bézoard pour stopper l'effet du poison, au cas où, la potion de régénération permettrait de palier le manque de sang si jamais l'antidote était mauvais et enfin une simple potion pour nettoyer les plaies. Une fois que tout fut posé sur la table et les explications données, le jeune homme recula de quelques pas, se mettant le plus possible dans l'ombre ou le noir et surtout près d'un mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Wolfcot
~ Langue de Plombs - Mangemort ~
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 29/12/2007

Pensine
Patronus: Libellules
Epouvantard: Son père
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Blessé mais pas faible. [Libre]   Mar 20 Mai - 22:59

"Ewen, dis moi ce qu'il s'est passé pendant mon absence. Les Mangemorts ont-ils fait quelque chose ? Sont-ils restés à m'attendre ? Que faisaient ce qui sont ici et que font ceux qui ne sont pas là ? Soit précis."


Ewen opina du chef et suivit Lord Voldemort dans ses appartements. Quand Aizen était passé près de lui, il ne lui avait adressé aucun signe de tête. Pas de politesses inutiles pour Ewen qui ne jugeait pas nécesaire de saluer toutes les personnes qui passaient à proximité de lui. Dans l'Antre du Seigneur des Ténèbres, il pris place, comme ce dernier l'indiquait. Le sujet était vague pour le Mangemort qui n'avait pas passé toutes ses journées au repère mais il avait assez observer et écouter les gens pour savoir ce qu'ils avaient fait de leur journée. Beaucoup était restés ici, laissant leurs idées les guider. Certains avaient effectuer divers petits travaux afin d'améliorer soit le confort du Lord, soit pour répondre à ses attentes.
Ewen inspira silencieusement, s'enfonçant un peu plus dans la cape qu'il portait toujours. Fermant les yeux, il remettait de l'ordre dans ses pensées. Détestant avoir à parler, il prennait souvent quelques secondes pour tout mettre en ordre afin d'utiliser le moins de salive possible. C'était ainsi depuis qu'il était tout jeune... Quand il eu prit ces quelques secondes, il se détendit presque...Ouvrit les yeux...Et dégagea sa cape de son visage.

"Pour ceux n'exerçant aucune activité professionnelle, ils se sont cantonner aux divers travaux qu'exige le repère. Entretien, collecte des informations et pour beaucoup questions inutiles..."

Ewen ne supportait pas les Mangemorts qui restait tout les jours au repère à ne rien faire. Il détestait ceux qui passait leur temps en collectant des informations des mangemorts qui officiaient à l'extérieur. Surtout que pour beaucoup, ils ne servaient finalement à rien. Ceux qui sortaient, travaillaient, avaient établit quelques contact leur prémachait tout le travail. Enfin, ce n'était que son avis...Et même si sa voix était froide et monocorde, on pouvait presque y sentir le dégoût que lui inspiraient ces mangemorts, même si eux aussi à leur manière servait à quelque chose et n'était pas moins doués qu'un autre. Ewen ne les aimaient simplement pas, il n'aimait pas leur inutilité dans le monde magique. Sorte de profiteur...Surtout qu'eux, ils n'avaient aucun besoin de rester enfermés ici! Pas de décisions à prendre, pas de fidèles à surveiller...Pas assez de forces pour rester sans rien faire...

"Les membres travaillant à l'extérieur se sont pour beaucoup rendus à leurs offices. Je ne sais que peu de choses des différents départements du ministère mais de nombreuses informations ont été collectés sur les agissement de ce dernier. Ont aussi été relevé les agissements des aurors."

C'était à peu près ça oui. Ceux qui travaillaient à l'extérieur, agissaient comme tous les jours. Officiant dans leur département, récoltant des informations de la bouche d'employés moins zélés...

"Certains d'entre nous ont pu avoir l'occasion de se rendre régulièrement ici afin de voir l'avancement des choses. Et bien entendu, les oreilles ont traînés un peu partout pour savoir ce que les sorciers pensaient, ce qu'ils pensaient faire et bien entendu...Pour le reste, il faudrait vous adressez directement au membres concernés. Je ne peux parler en leur nom étant donné que ceux-ci sont très discrets sur leurs agissements dans leur métier ou à l'extérieur du repère."

Point final. Ewen avait retracé les grandes lignes de ce que faisait les mangemorts, en prennant bien soin de taper sur les doigts de ceux qu'il jugeait sans utilité. Ceux qui se tournait les pouces en attendant de recevoir des informations tombée du ciel. Peut-être était-ce aussi pour ça qu'Ewen leur parlait rarement, il ne supporterait pas qu'on lui extorque les informations qu'il avait lui-même été chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blessé mais pas faible. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blessé mais pas faible. [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " S'il n'y avait personne sur terre, je resterais. Mais puisque ce n'est pas le cas, je m'en vais. ? PRIVATE ~ LILIETH"
» Ouf’ ! Bientôt rentrée ! Mais pause oblige ! [LIBRE]
» Des retrouvailles (pv Crépuscule mais pourquoi pas libre au chevaux indiens)
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Luna et Patricia[Libre(mais demandez avant de poster)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[M]arauders [M]ap :: ¤Hors Jeu¤ :: Archives des Sujets :: Archives RPs-
Sauter vers: