AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira Kuchiki
~ Professeur de Métamorphose taré- Auror - Membre de l'Ordre du Phénix - Tueur rêveur <3 ~
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Année/Métier : //
Amis/Amour : Ma petite Blody-chan-Yunie-Alistair u_u" / Peur de perdre à nouveau celle qui m'est si précieuse...
Humeur : Rêveur et mélancolique...
Date d'inscription : 26/12/2007

Pensine
Patronus: Un tigre blanc
Epouvantard: Le corps de ma Miyako inerte...
Niveau:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]   Sam 13 Sep - 23:08

" Akira...?
Hum...?
On sera toujours amis...Hein ? Même au delà de la mort, on sera toujours ensemble...?
...Même dans la mort je n'oublierai jamais mon frère..."




  • Il pleuvait...Il pleuvait ce jour là...Il pleuvait toujours...Toujours...Goutte à gouttes...Doucement...Le ciel était gris...Le vent soufflait doucement, juste assez pour soulever les capes des sorciers réunis en ce jour. Et il pleuvait...Encore et toujours...Une pluie fine, une pluie de deuil...Comme pour accompagner les larmes, la tristesse...La pluie, toujours la pluie...Akira détestait la pluie...Elle était là...Toujours là, avec lui...Elle était comme sa compagne dans les moments où être fort était si difficile...Cela faisait mal...Si mal de sentir cette pluie sur son visage fermé...Certains auraient pu dire que rien n'étai différent chez lui...Son visage était fermé, toujours fermé...Fermé, imperméable...On aurait pu croire que cette pluie lui était indifférente...Mais c'était ceux qui ne le connaissaient pas...Ceux qui ne savait que sous cette armue de glace il y avait un coeur...Un coeur serré, martellé par la pluie...Un coeur de nouveau brisé sous une armure d'acier...Si le visage d'Akira ne semblait pas si différent que d'habitude ses yeux eux...Ils étaient éteind...Ils n'étaient pas fermés, ni glacials ...Ni tristes...Ils étaient éteind...La pluie avait encore une fois éttouffée cette flamme à l'interieur d'Akira...Cette flamme qui le rendait si fort...Cette flamme qui faisait qu'il était respecté de beaucoup de personnes, cette flamme que l'on admirait...Elle était encore une fois éteinte...Encore une fois, la pluie était présente...La pluie pleurait à sa place... Pleurer...Cela semblait si difficile...Et pourtant...Il savait ce que c'était...Il l'avait déjà fait...Pour son père...Pour Miyako...Pour lui...Pour son frère, cette nuit là...Mais, son coeur était serré, si serré qu'il en avait du mal à respirer, à sentir le sang couler dans ses veines...Pleurer...Il aurait bien voulut...Mais...Non, c'était la pluie, la pluie qui pleurait pour lui, qui pleurait avec lui...Finalement, pourquoi devrait-il la détester...Cette pluie...Par ce qu'elle était toujours là quand il perdait ceux qu'il aimait...Toujours....Toujours...Elle coulait sur son visage, doucement, trop doucement, comme les larmes qu'Akira avait au fond de lui envie de laisser s'échaper...Ces larmes retenue par un coeur trop de fois brisé, par une âme détruite...Par un homme qui ne voulait plus perdre les siens...

  • Akira marchait lentement, la tête haute, le visage fermé...Le regard planté droit devant lui. Ses cheveux mouillés étaient collés à son visage, une mèche lui barrait l'oeil droit...Mais il n'y faisait pas attention. Son pas habituellement assuré et plein de force avait perdu de sa puissance, de sa vitalité...Akira Kuchiki, auror, professeur de métamorphose, sous directeur de Poudlard...N'était plus qu'un homme...Un homme qui venait de perdre son meilleur ami, son frère...Il ne faisait plus attention à ce qu'il se passait, ni à Blodwen qui marchait à côté de lui, ni à ceux qui étaient derrière...Ni à rien...Seulement au cercueil qui était sous ses yeux...Il ne faisait plus attention à rien, plus rien ne sembler exister...Seulement la dépouille d'Alistair emmenné au fond de ce cimetière, seulement le paquet qu'Akira tenait dans ses mains...Sa baguette...Sa baguette et son révolver...Blodwen,elle s'était occupé de Xiao...Son panda. Chaque pas qu'il faisait vers la dernière demeure de son " idiot d'ami" lui nouait la gorge... Il était resté statique durant la cérémonie qui avait eu lieu quelques heures plus tôt...Même quand il avait déposé un bouquet de fleurs sur le cercueil, même quand il avait fait son discour...Son visage était resté fermé...Il n'y avait eu que sa voix....Et ses yeux qui avait ébranlé ceux qui étaient présents...Lui qui parlait peu...Lui qui parlait toujours avec force et encouragement...Ou encore avec sévérité...Là, même si il semblait toujours si invulnérable, Akira s'était senti mis à nu. Seul et à découvert face à ces visages tristes...Mais il avait tenu son discour jusqu'au bout, essayant malgré tout de garder l'aspect du chef qu'il était...Qu'il devait garder, même si le coeur n'y était plus... C'était douloureux...Si douloureux...Ils finirent par arrêter leur marche funèbre, ils étaient arrivés...Ils étaient arrivés...Akira se planta devant la tombe de son ami et déposa sur le cercueil pret à être mis en terre les objets que chérissait plus que tout Alistair...Sa baguette en bois de bambou et son révolver moldu...Il fit quelques pas en arrière et pendant qu'on recouvrait le cercueil de terre, il saisit lentement sa baguette inscrivit sur la pierre tombale blanche, qui était déjà marquée du portrait souriant d'Alistair...

    Kurosaki Alistair ( 1951-1977 )
    " Ensemble par delà la mort..."


  • 26 ans...Il venait d'avoir 26 ans le 1er Décembre...C'était trop tôt...Trop tôt pour partir...Trop tôt pour le laisser...Le laisser...Il lui avait pourtant promis...Ils s'étaient pourtant promis de ne pas mourir avant l'autre...Cet idiot d'Alistair...Sans s'en rendre compte, Akira glissa sa main dans celle de Blodwen et la serra fort...Si fort...C'état douloureux...Si douloureux de perdre encore un ami...Qui sera le prochain..? Natsume...? Et pourquoi pas...Elle...? Akira ferma un instant les yeux et c'est sous sa forme de tigre qu'il les rouvrit doucement...Assit à côté de celle qui lui restait...Fixant la pierre tombale...Cela faisait toujours aussi mal , même sous sa forme animal...C'était différent, mais il était toujours meurtri...Et, quand on déposa le dernier tas de terre sur son meilleur ami, il laissa échapper un rugissement...Doux, un dernier adieu...Un dernier adieu...Avant que quelqu'un ne prenne la parole pour donner encore un dernier hommage...Lui...Il l'avait fait, il n'avait plus envie de parler...Seulement fixer la dernière demeure d'Alistair et de sentir Blodwen près de lui...

    Une étoile venait de rejoindre le ciel...


_________________


" Je ne vais pas mourir, je vais survivre.
Je t'attendrai ici, je me sens si vivant quand tu es près de moi.
Je ne vais pas mourir, je t'attendrai ici.
Dans mon agonie... "


" Où va la neige une fois qu'elle a fondu...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blodwen L. Rivoal
~ Auror Schizo <3 - Membre de l'Ordre du Phénix - Infiltrée Chez Les Mangemorts ~
avatar

Nombre de messages : 68
Année/Métier : //
Amis/Amour : Aki - Yuna - Alistair... Mais surtout Aki -.-\'
Humeur : Tristoune
Date d'inscription : 27/12/2007

Pensine
Patronus: Forme Aléatoire
Epouvantard: Akira Mort
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]   Dim 28 Déc - 7:45


    « Il est dur n’est-ce pas de dire adieu à quelqu’un qu’on aime ? »

    Ce petit bout de phrase, Blodwen se le repassait encore et encore dans sa tête alors qu’elle marchait en direction de la tombe d’Alistair. Sortie d’outre tombe, ces quelques mots résonnaient en elle comme si elle les avaient déjà entendus…Loin, très loin dans sa mémoire…Quand elle était encore jeune peut-être…Capable de se souvenir…Le souvenir, c’était d’ailleurs la seule chose qui restait maintenant et c’était un peu de sa faute aussi.
    Elle aurait peut-être pu faire quelque chose si elle n’était pas restée du mauvais côté cette nuit là. Peut-être même qu’elle aurait put éviter des morts et des blessés…Mais encore une fois…Juste une fois…Elle n’était pas du bon côté et avait regarder les hommes et les femmes tomber sans bouger. Ou plutôt si, elle bougeait…Si bien qu’elle en blessait parfois, autant qu’il ne la blessait sans le savoir et depuis cette nuit là…Les visages s’entrechoque et la mort pèse de tout son poids sur son petit corps.
    Pourquoi alors ne pas craquer ? S’effondrer ? Plier sous le poids de la démence et d’une conscience malmenée ? Pour le bien des gens sûrement…Pour rester là sans les soucier, ne pas ajouter de douleur à leur peine. Etre là et ne rien faire…Ne rien faire…

    Sur ses joues blanches et meurtries coulaient de petites larmes pour Alistair, Melwina, Yuna ou bien encore pour Akira, Rowan ou Xiao le panda…Des larmes que l’on ne pouvait pas retenir tant elle libérait le corps et l’esprit. Et à ses larmes se mêlait la pluie battante, une pluie qui vous gelait les mains, le nez et les oreilles et qui brouillait encore plus une vue déjà altérée par la fatigue et la tristesse. Ici, dans ce cimetière…Il n’y avait d’autre choix que de pleurer silencieusement, laissant couler ses larmes tout en marchant la tête baissée au côté d’Akira. Alistair Kurosaki…Elle connaissait peu…Le souvenir d’une glace, d’un rire et d’un revolver…Une personne qu’elle aimait bien tout simplement…Une personne à la fois proche et lointaine qui avait quitter le monde en laissant derrière lui des cœurs brisés…Le sien, celui d’Akira, celui du Panda et bien d’autres encore…
    Mais la seule peine de perdre une personne proche n’était pas seulement la raison de sa tristesse…Il y avait aussi Akira…Son Akira… Plus que la douleur de perdre Alistair, la douleur de voir Son Aki dans cet état la faisait souffrir et même si ne rien faire était la meilleure solution, se résoudre à le laisser ainsi…Marché vers la dernière demeure de son ami…C’était le plus dur. Ne pas oser toucher une main, ne pas vouloir croiser un regard qui n’exprimait plus rien et ne pas souhaitez entendre encore une fois cette voix. Celle qu’il avait pendant la cérémonie et qu’elle n’avait pas supporter entendre…Il est mieux qu’Akira reste Akira…Et que Blodwen reste Blodwen…Quelqu’un qui oublie les choses de la vie quand elle ne se sent plus capable de porter le monde sur ses épaules…Mais cette Blodwen là…Elle n’est rien sans Akira et Akira n’est pas là…

    « Il est dur n’est-ce pas de ne pas reconnaître ceux qu’on aime… »

    Une nouvelle pensée vagabonde sortie d’outre-tombe et qui n’a pas sa place ici. Pas alors qu’elle se trouve maintenant devant la tombe d’Alistair et que pour elle, elle n’a que le remord de ne rien avoir fait. La peine de n’avoir pas aidé…Empêcher que cela n’arrive. Une peine sans nom, bien plus lourde que les autres et qui pourtant n’a pas sa place ici. Les yeux rivés sur les touffes d’herbes battues par le vent, Blodwen n’ose pas relever la tête. Regarder Akira tracer du bout de sa baguette le nom d’Alistair, sa date de naissance, celle de sa mort et quelques notes encore…Pas le courage de faire face car la pression devient trop grande et qu’il faut tenir encore un moment. Pour Alistair, Pour Xiao, Pour Akira et pour les autres…
    Quand la main d’Akira prend la sienne, la douleur est à son comble. Le cœur au bord des lèvres, elle ne relève toujours pas la tête et ne sent même plus ses os souffrir de la pression. Maintenant, soutenir Akira est la seule chose qu’elle puisse faire…Un jour…Bientôt…Les rôles s’inverserons sûrement encore mais pas sous cette pluie, pas dans ce cimetière…

    La pression diminue, l’homme n’est plus un homme mais redevient un tigre. Sans même l’observer, elle le sent et ne dit rien. Toujours rien…Elle ne dira rien…Elle n’a rien à dire…Pleurer reste encore la meilleure chose à faire. Espérer oublier un jour prochain les horreurs de cette nuit. Oublier peut-être que la mort est aussi sa faute…Que les blessure de Keitaro, Yuna et bien d’autres encore sont aussi sa faute…Ne plus voir la nuit, ces regards d’étudiants apeurés quand le mangemort que vous incarner pointe sa baguette sur vous et vous manque de peu. Ne plus pensez au fait que le Seigneur des Ténèbres pourrait le découvrir et qu’elle serait finie…Juste aujourd’hui et demain encore…Il faudra se souvenir pour ne pas sombrer et laisser derrière la dernière personne qui à besoin d’elle…Peut-être la seule personne d’ailleurs mais qu’importe…

    "Il est dur n'est-ce pas de ne pas sombrer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Zackary
~ Auror Spychopathe - Membre de l'Ordre du Phénix - Danger Public <3 ~
avatar

Nombre de messages : 21
Année/Métier : //
Amis/Amour : Amis...? Amour...? Gnééé ?! xD
Humeur : Tu me touche, j'te bouff...
Date d'inscription : 07/04/2008

Pensine
Patronus: Papillons
Epouvantard: Revoir son père battre sa mère
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]   Mer 7 Jan - 23:59

    " Mumy ! Mumy ! Hurry up ! Mumy... "

    Du sang qui se répend sur le sol, le cadavre d'une jeune femme fragile dans les bras de son fils...Un corps sans vie, puis un éclair vert ... Un deuxième corps... Alors qu'Andrew marchait avec lenteur avec les autres....Invités, ça faisait un peu surprise party ça non ? Il se remémorait ce jour tragique qui certainement l'avait fait basculé dans la folie... Cette ambiance funèbre lui faisait revenir en tête les images du soir où Deliah sa douce mère avait perdu la vie... Et Dieu qu'est ce qu'il n'aimait pas cette atmosphère, ce qu'il aimait lui c'était l'aciton, les combats et le sang... Pas ça, pas ces gens habillés en noir, pas ces visages déformés par la douleur d'une perte...Non, ce n'était pas ça qu'il aimait...Il aimait...La souffrace de ceux...Qui le méritaient ? La souffrance atroce des méchants ? Mais, c'était quoi être méchant ? C'était quoi être gentil ? C'était quoi...Aimer...? D'ailleurs, il faisait tache ici lui...Il était habillé normalement, portant une de ses nombreuses vestes à oreilles de chat...Bleu foncé qu'elle était celle là...La seule chose qu'il était de noir sur lui c'était sa cape et la capuche qu'il portait sur la tête ornée d'oreille de félin... Il faisait tache ? Oui sûrement...Mais il avait toujours été différent non ? De totue façon, il s'en foutait... Pourquoi était-il venu d'ailleurs ? Hein ? Peut être par ce qu'il n'avait que ça à faire...Peut être... Il ne connaissait pas cette Rose... Il n'était pas.. Ami ? Non, il n'avait pas d'ami, il ne connaissait Alistair que de vue...Alors pourquoi...? Peut être pour la petite, toute petite femme qu'il avait défendu avec Mlle Yuna... Peut être... Il ne se souvenait plus très bien, c'était flou ce soir là... Il se rappellait avoir beaucoup tué, beaucoup, beaucoup...C'était bien ça, non ? Il avait changé de personnalité plusieurs fois...C'était peut être pour cela qu'il avait aidé les deux petites femmes...De toute façon, on n'attaque pas les femmes. Une femme c'est une maman et une maman on doit pas la tuer...Oui c'est vrai.

    Après qu'avait-il fait ? Il s'était battu, oui beaucoup, beaucoup...Et c'était bien... Perdu dans sa réflexion ou plutot un mélange complexe de plusieurs sentiments, alternant son côté "adolescent rebelle" et adulte, il n'avait pas vraiment fait attention à ce qui se passait autour de lui... Depuis le début il était comme absent... Ces enterrements lui avaient remémorer le décès de sa mère, la seule personne qui n'ait jamais aimé, et cela avait eu l'effet d'un soporifique... Voila pourquoi il n'avait pas été virulent... Seulement là, avec ces gens en dueil. Là et pas là en même temps... Il avait suivit toute la procession funèbre d'Alistair et le voila entouré de gens qui pleurent... Même le grand Kuchiki pleurait... Tiens... Pourquoi il pleurait ? C'était ça là " tristesse" ? Andrew avait déjà été triste dans sa vie...Le malheur avait frappé plusieurs fois à sa porte, dès sa naissance, mais ça...Il ne s'en souvenait plus ou plutot il ne savait plus ce que c'était...Définir ce qui vous faisait pleurer, les larmes, la peine...La douleur... Il n'était plus qu'un mélange de beaucoup de chose, une bête sauvage, un enfant, un adulte...Un homme responsable... Un homme perdu... Andrew se perdi encore loin dans ses pensées, ne voyant plus personnes, n'écoutant plus les pleurs, les sanglots, ne voyant pas le tigre blanc mettre des fleurs sur une pierre ni redevenir animal.. Non, il s'était juste perdu dans des souvenirs vagues... Le souvenir de sa mère, une mère tendre et douce...Gentille, oui elle était gentille... Elle s'occupait de lui, c'était ça gentille ? Des souvenirs, des doux souvenirs puis soudain de nouveau la fin... Deliah n'est plus, Deliah ne bouge plus...Seulement lui et son père, un autre mort...La fin de sa raison... Cela faisait mal de penser à ça...Cela serrait le coeur de repenser à Deliah... C'était ça...? Est ce que c'était ça qui faisait couler de l'eau des yeux ? Il n'était plus qu'un enfant perdu qui cherchait sa mère... Alors c'était donc ça...La souffrance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aoi Kuran
~ Membre du Ministère - Ordre du Phénix - Beau ténébreux aveugle & coeur meurtri <3 ~
avatar

Nombre de messages : 5
Année/Métier : Responsable de l'Unité de Capture des Loups-Garous
Amis/Amour : Nani? - Soraya et peut-être toi ne?
Humeur : Calme & réfléchie
Date d'inscription : 04/01/2009

Pensine
Patronus: Panthère de l'Amour
Epouvantard: Sûrement Mathias Kahn, son grand-père maternel
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]   Jeu 8 Jan - 1:29

    Aoi Kuran. Pourquoi était-il présent dans ce cimetière au milieu de la douleur des gens ? Certains pouvaient se poser la question et ils seraient certainement dans leur droit. Après tout, Aoi était arrivé à l’Ordre après la bataille de Poudlard. Il n’avait pas connu les morts. Ils n’étaient ni amis. Ni ennemis. Même pas des connaissances. Pourtant, le sorcier à la peau de porcelaine était présent. Il avait suivit le cortège de loin, guidé par le bruit de leurs pas et se tenait en retrait des autres. Lui qui ne voyait plus, il n’aurait sur dire qui pleurait, qui se mouchait ou encore qui soupirait dans sa douleur. Il ressentait juste cette atmosphère pesante qui est celle des enterrements.
    Vêtu d’un ensemble noir. Du moins, en toute logique – Sa femme de chambre ne devait pas s’être trompée – il se fondait parfaitement dans la masse de visages. Des visages qu’il s’imaginait tordus par la souffrance et la tristesse d’avoir perdu quelqu’un. Bien entendu, il faisait un peu tache ici. Lui qui ne les avaient pas connu mais il sentait qu’il devait le faire. Etant arrivé après les événements du château, Aoi voulait absolument participer à ça. Bien entendu, un évènement plus joyeux aurait sûrement été mieux mais qu’importe, au final ce qui importait c’était d’être avec les gens. S’immerger dans ce nouvel univers pour s’y intégrer. Apprendre à connaître les gens et à les reconnaître rapidement. C’était le but de Aoi.
    Du respect. Bien entendu qu’il y avait du respect dans cette action. Du respect pour des gens qu’il n’avait pas connu et qu’il aurait pu connaître. Du respect pour ceux qui avaient perdus la vie en voulant protéger celle des autres, en exécutant leur mission du mieux qu’ils le pouvaient. Peut-être que lui aussi un jour, il mourrait comme eux. Durant un combat pour la liberté et pour ses idées. Il mourrait peut-être en essayant de protéger les siens, les gens qu’il connaissait, qu’il appréciait ou qu’il aimait. C’était un beau rêve non ? Mais il ne le réaliserait sans doute jamais.
    Des enterrements il ne vit rien. Ecouta simplement le souffle des gens, les adieux des autres et les paroles d’autres encore. Il le fallait. Pour lui, il fallait s’intégrer et si cette intégration commençait pas un enterrement alors il irait…Et il y était allé.

    Derrière son écharpe noir, Aoi pinçait les lèvres. Il ne devait peut-être pas être là finalement. Mais il en avait eu envie, par respect. Et puis c’était ainsi après tout. Peut-être que c’était mal, peut-être que c’était bien. Qu’importe ? Une présence fait toujours du bien en rendre hommage aux morts était une chose que tout le monde se devait de faire. Il soupira. L’atmosphère était terriblement lourde, pesante et écrasante. Ces gens avaient perdus des êtres chers et soudain, il se sentit de trop. Prenant son mal en patience, il tentait d’imaginer les gens qui étaient devant lui. Leurs visages, l’expression qu’ils pouvaient avoir tous autant qu’ils étaient mais il ne voyait qu’un rideau noir. Il ne les connaissaient que pas ou peu. Seuls quelqu’un croisé dans un couloir du ministère, rien de vraiment important à noter. Alors, imaginer les visages des gens étaient un peu compliqué. L’ambiance était lourde, trop lourde. Il faisait froid, il pleuvait, ses vêtements et ses cheveux étaient détrempés et pourtant, personne ne bougeait. Devant cette tombe, plus ou moins près les uns des autres. Bien. Il resterait là, les mains dans les poches. Les yeux fixés sur un point lointain. Il ne voyait rien et alors ? il avait juste besoin de silence pour le moment. Pas de sa vue. Aoi gardait un visage neutre, fermé qui n’exprimait rien. Ni tristesse, ni souffrance. Rien. Il s’agissait juste d’être présent par respect après tout. Reconnaissance peut-être aussi pour ceux qui c’étaient battus. Qui avaient rejoint l’ordre avant qu’il ne soit trop tard. Pas comme lui qui avait longtemps hésité et qui ne les avaient rejoint qu’après cette bataille. Comme si il avait eu envie de l’éviter afin de ne pas mourir lui aussi…Aoi Kuran ne pouvait pas mourir avant d’avoir tenu ses promesses. Alors il était resté en retrait et était venu là pour se joindre aux gens. S’excuser inconsciemment, leur dire que maintenant il pourrait être là. De la reconnaissance, du respect et peut-être une certaine admiration…Il s’agissait juste de ça et de rien d’autre alors autant rester jusqu'à la fin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SìnnFéin B. McFarlan
~ Bibliothécaire - Ordre Du Phénix - Irish girl ~
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 28
Année/Métier : Bibliothécaire
Humeur : songeuse et mélancolique
Date d'inscription : 28/12/2008

Pensine
Patronus: Chat Abyssin
Epouvantard: Chien géant
Niveau:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]   Jeu 8 Jan - 15:23

SìnnFéin avait refusé que ses frères l'accompagnent. Elle était venue seule à la cérémonie, étrangement vêtue de blanc. Dans son pays, ce n'était pas le noir la couleur du deuil, mais le blanc. N'eurent été ses longs cheveux noirs qu'elle n'avait pas attachés, elle se serait fondue dans le décor neigeux.
Pourquoi était-elle là ? La question ne s'était pas présentée à son esprit. Parce qu'elle devait être là. Par respect pour ceux qui s'étaient battus et qu'elle n'avait qu'entraperçus, le jour où elle était entrée dans l'Ordre, en novembre. Par compassion pour ceux qui les avaient connus et les pleuraient aujourd'hui. Parce que c'était son devoir et peut-être aussi son désir.
SìnnFéin avait grandi dans une culture où l'on devait honorer la mémoire des morts et faire des cimetières non un lieu d'abandon et de tristesse, mais de retrouvailles avec les défunts. Pourtant, chrétienne, catholique de surcroît, elle croyait à un au-delà où se trouveraient les âmes des défunts, et considérait les tombes comme un réceptacle où l'on déposait cette poussière en devenir qu'était le corps humain. Le mélange était étrange, et étrange aussi son attitude vis à vis de la mort. Ceux qui la connaissaient un peu - mais ils n'étaient pas nombreux - savaient qu'elle s'adressait parfois à voix haute à sa mère, comme si celle-ci avait été à ses côtés. C'est encore à elle qu'elle parla à mi-voix, alors qu'elle s'immobilisait, plusieurs mètres à l'écart des autres.


  • Mama, pourquoi m'as-tu enseigné le devoir ? Regarde-moi, je ne puis être d'aucune aide... Et pourtant, je suis venue. Trop tard.

Trop tard. Ces deux mots-là semblaient un excellent résumé des sentiments de SìnnFéin. Elle avait dit trop tard à sa mère qu'elle l'aimait, elle avait compris trop tard quelle menace pesait sur l'Angleterre et son pays par contrecoup, ainsi que sur sa famille. Elle avait rejoint l'Ordre trop tard, avait reçu le message de mobilisation trop tard, était arrivée trop tard sur les lieux depuis son Irlande. Et à présent, elle commençait à agir. Trop tard pour eux. Mais, peut-être, suffisamment tôt pour empêcher d'autres massacres ? D'autres cérémonies semblables à celle-ci ? Peut-être.
Sinna eut un frisson et ses mains enserrèrent son corps toujours glacé. QSilencieuse à nouveau, elle laissa son regard errer sur les présents. Elle était volontairement restée loin, elle n'avait pas voulu se montrer plus. Elle qui portait toujours du noir se sentait mal à l'aise dans ses vêtements blancs, qui tranchaient tant avec la mise des autres... Attendre. Attendre que quelqu'un parle, ou bien rompe la formation. Qu'ils puissent partir, ou que quelque chose se passe. Sinna baissa la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des étoiles ont rejoind le ciel [ Membres de L'Ordre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» Le papillon des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[M]arauders [M]ap :: |- OTHER PLACES -| :: Londres :: Cimetière-
Sauter vers: