AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aïe ! Ma tête... [PV Kuchiki ou Mizuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keir J. Bendson
~ Elève de Serdaigle Egoïste & Sexy <3 ~
avatar

Nombre de messages : 13
Année/Métier : Sixième Année
Humeur : Ronchon
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Aïe ! Ma tête... [PV Kuchiki ou Mizuki]   Lun 22 Déc - 22:53

« Tiens. Tu ne la lâcheras plus, comme ça ! »

Un sourire satisfait s’affiche sur le visage de Keir. Sourire qui se transforme rapidement en grimace, sous l’effet de la douleur. C’est qu’il ne l’a pas loupé, l’Andouille ! Arf. Bien. Il ne lui reste plus qu’à aller se recoucher. Keir se détourne, prêt à se mettre en quête de l’entrée de sa salle commune, et savourant déjà l’instant où sa tête touchera l’oreiller. Il lui reste du temps ? Hm... Oui. Vérification faite, il lui reste encore quelques minutes avant son premier cours. Parfait.

« Bendson ! »

Vu. Trop tard. Une voix professorale résonne dans ses oreilles. Keir a l’impression de sentir son crâne se fendiller sous cette voix. Merlin ! A peine levé, déjà des problèmes ! Pourquoi l’Andouille se trouvait-elle sur son chemin ? Hum ? Ah oui. Description de l’Andouille : garçon, deuxième année à vu de nez, Poufsouffle d’après l’écusson qui orne son uniforme et qui fanfaronne devant trois filles. Enfin, fanfaronnait. Oui, car juste après le petit déjeuner, l’Andouille s’est apparemment mit en tête de montrer la maîtrise du dernier sort apprit devant ces demoiselles. Or l’Andouille a malencontreusement lâché sa baguette au moment propice. Le sort est allé tout droit se figer sur le côté droit du crâne de Keir qui se retrouve avec une douleur particulièrement agressive. Autant dire que le Serdaigle a réagit promptement devant l’excuse minable de l’Andouille : « Ma baguette m’a échappé des mains… » et l’a collé à l’aide d’un sort de son crû. Malheureusement, les donzelles n’ont pas été les seules spectatrices de cette scène, vu l’interpellation dont il est l’objet.

« Walks, arrêtez de geindre, je vais vous la décoller votre baguette. Bendson, à l’infirmerie ! »

Keir gronde sourdement. Ok, il a mal, c’est pas non plus une raison pour alerter tout le monde et se rendre à l’infirmerie ! Il faut seulement qu’il retourne dans son lit. Et qu’il continue son rêve, tiens. C’était un rêve agréable, pour une fois. Il s’imaginait mangeant un kiwi enrobé de chocolat noir. Arf, on se ficherait probablement de lui si l’on connaissait ses rêves les plus profonds. En attendant, il ne souhaite pas se rendre à l’infirmerie. D’une voix polie mais déterminée, il proteste :

« Professeur, je vous assure que ça va. Je vais m’allonger quelques minutes avant le début des cours et… »
« C’est soit l’infirmerie, soit la retenue, Bendson. »

Grumpfh. Quel choix de luxe ! Il n’a rien fait, en plus ! Seulement collé une baguette sur une main. Baguette déjà décollée, d’ailleurs puisque l’Andouille bouge sa main comme s’il découvrait ce membre pour la première fois. Une réplique acerbe monte aux lèvres de Keir devant ce spectacle. Et oui, tu as bel et bien une main ! C’est IN-CRO-YABLE, non ? Bref. Trêve de plaisanterie. Ça ne sert à rien d’en rajouter, sa situation n’est déjà pas enviable. Surtout devant l’un de ses professeurs. Il risquerait d’aggraver son cas. Au lieu de ça, il se contente simplement de répondre crânement à son professeur :

« Alors ce sera la retenue, Professeur. »


Ben quoi ? Il ne va tout de même s’abaisser devant l’Andouille ?! Il serait capable d’aller raconter à ses amis comment il est parvenu à emmener un Serdaigle de sixième année à l’infirmerie ! Hors de question. Déterminé, Keir fait quelques pas vers son professeur, ce qui lui fait immédiatement comprendre qu’il a fait mauvais choix. Sa douleur à la tête persiste, les murs commencent à tourner, Keir a l’impression de tanguer. Puis c’est la chute. Comme au ralentit, il se sent immanquablement entraîné vers l’arrière, tandis qu’un « Crétin ! » provenant de la bouche professorale se fait entendre à son oreille. Un sourire ironique s’affiche sur le visage de Keir. Une multitude de pensées lui viennent à l’esprit. Il parvient à une extorquer une et rétorque toujours avec ce sourire :

« N’est pas crétin qui veut, Professeur. »

Impossible de savoir si ce qu’il a dit a été compréhensible. Dans son esprit tout était clair. Maintenant, il a l’impression d’avoir plus sortit un grommellement qu’une phrase claire et potable. C’est le noir, et il oublie tout.

Lorsqu’il se réveille, il a l’impression de n’être resté que quelques secondes par terre. Mais il lui est impossible d’ouvrir les yeux, la lumière est beaucoup trop aveuglante. Après de multiples battements de paupières, il y parvient enfin et fixe le plafond. Il est où, là ?

[Hj : Assez court, j'avais pas trop d'inspi' >.< J'te laisse libre du choix du perso, même si j'ai posté dans l'infirmerie ! =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki O'Berry
~ Auror en formation - Membre de l'Ordre du Phénix ~ Petite poupée de porcelaine <3
avatar

Nombre de messages : 18
Année/Métier : //
Amis/Amour : Keita-kun - Jami - Yuna- sama -
Humeur : Joyeuse...J'ai envie de danser x)
Date d'inscription : 27/03/2008

Pensine
Patronus: Un Hippocampe
Epouvantard: Rody-nii-san mort...
Niveau:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Aïe ! Ma tête... [PV Kuchiki ou Mizuki]   Mer 24 Déc - 16:17

    Mince, mince, mince ! Mizuki courait comme une petite folle dans tout l'Ordre à la recherche de sa baguette, où l'avait-elle mise déjà ? Mince alors ! La jeune Irlandaise courrait, sautillait , fouinnait partout dans la grande résidence qui servait à la fois de QG de l'Ordre du Phénix mais aussi de maison pour quelques membres ... Dont elle... Bon, où est ce qu'elle l'avait posé ? Mince, elle allait être en retard et ce n'était pas bon ça, non, pas bon du tout... Ces dernier temps, Mizuki était de plus en plus débordée...Entre sa formation d'auror au ministère, ses stages à Sainte Mangouste et maintenant son poste d'infirmière remplaçante à Poudlard... Son nouveau rôle servait de couverture pour le ministère et l'Ordre, elle pouvait aider Kuchiki - Sama pour la surveillance de l'école, mais cela rimait avec une charge de responssabilité en plus et peut être un peu trop de pression pour la frêle Mizuki... Elle était encore bien jeune pour supporter tout cela sur ses épaules, la recherche de son frère, sa formation et maintenant cela... Ce n'était pas tant le fait de devenir infirmière remplaçante qui la rendait...Nerveuse. C'était le fait de remplacer Mlle Natsume... Depuis la mort d'Alistair et de Mlle O'Gara, l'ambiance à l'Ordre était tendue, morne et terriblement pesante...Mais, le coma de Yuna était quelque de plus horrible....Tout le monde l'appréciait cette petite femme qui était un peu "la maman" du groupe et l'attente dans laquelle tout le monde s'était plongé était quelque chose d'insupportable...Mais c'était la seule chose qu'ils pouvaient faire, attendre...Attendre quelque chose, attendre qu'elle se réveille...Attendre une chose que peut être, n'arriverait jamais... Si jamais elle ne se réveillait pas ? Que se passerait-il ? Mizuki n'était pas assez intime avec tous les membres de l'Ordre , mais elle pouvait déjà deviner que Mr.Shea ne s'en remettrait pas...A coup sûr, perdre celle qu'on aimait était certainement la pire des déchirure...Enfin, c'est ce qu'elle pensait... Mizuki s'inquiètait aussi pour Keita-kun, lui qui l'appellait " Onee-chan" , grande soeur, était dans tous ses états... Et dire qu'ils ne pouvaient qu'attendre et espérer...

    Après avoir mit l'Ordre sans dessus - dessous, Mizuki s'arrêta dans la cuisine, affichant l'expression du héros vaincu par la force des choses et résigner à perdre le combat...Où est ce qu'elle avait pu la mettre sa baguette ? Par Merlin ! On avait besoin d'elle à Poudlard ... Zut , zut, zut... Comment aviat-elle fait pour perdre sa baguette ? Et surtout, pourquoi n'avait-elle pas pensé à un sortillège d'attraction ? Même sans baguette ce sort était réalisable...Mais Mizuki était uen petite sorcière tête en l'air et lorsqu'elle paniquait, elle perdait tout ses moyens... Oh la la, ces derniers temps, elle n'arrêtait pas de perdre ses affaires, d'abord ses vêtements, des objets en tout genre...Maintenant sa baguette...Si elle perdait Tobiume, son katana chéri, ce serait la fin du monde...Owh oui... Pourquoi était-elle dans cet état ? Humm... Si les membres de l'Ordre affichait leur deuil par un mutisme profond, un air dépité ou simplement une aura des plus maussade, elle...C'était en fabriquant encore plus d'adrénaline...De plus, remplacer Yuna - Sama c'était un peu comme la remplacer pour toujours...Comme-ci elle n'allait plus jamais revenir... Déjà quelques élèves lui avaient demandé comment Mlle Natsume allait, quand elle allait revenir...Si elle allait...Mourir... Cette idée lui serra la gorge.

    - Qu'est ce que tu fais ici ? Tu ne devrais pas être à Poudlard à cette heure-ci ? Et regarde ce que j'ai trouvé dans mon atelier ?

    Mizuki tourna la tête vers la provenance de cette voix si familière...James ! Il tenait sa baguette chérie dans sa main, l'expression sévère et le regard amusé...Tel un grand frère qui viendrait sermonner sa soeur... C'était un peu le cas, James Soma avait un peu remplacé son Rody-niisama...Il était devenu son confident et puis...Il était vraiment gnetil James, il lui achetait tout le temps du chocolat...Le petit bout de femme qu'elle était lui adressa un grand sourire avant de partir en coup de vent vers la cheminé du salon, attrapant sa baguette au passage... Elle s'en souvenait maintenant, hier soir après avoir longuement discuté avec lui dans son atelier elle avait dû la laisser là...Mais quelle idiote...

    - Ariiiigaatoooôoo ! Je file maintenant, merci encore ! Infirmerie de Poudlard, appartement de Yuna Natsume...

    Un dernier sourire, puis un grand nuage de fumé vert et pouf ! La voila arrivée dans le salon privé de Mlle Natsume... Cela la gênait plus que tout d'arriver à chaque fois ici, c'était quand même chez elle...Mais Mizuki n'avait pas d'autre choix et à chaque fois elle s'excusait de cette " intrusion " dans le domaine de Natsume - san à une photo d'elle posée sur la cheminée... Une jolie photo de la demoiselle aux cheveux blancs avec ...Son père ? Certainement...Mizuki enleva rapidement la cendre qui c'était déposée sur sa cape avant d'aller dans l'infirmerie... Endroit spacieux, chaud et accueillant et d'un blanc immaculé qui avait peut être un peu trop un air d'hôpital... Elle posa sa cape sur un porte manteau à son effet, dévoilant sa jolie robe verte, typiquement Irlandaise, ses chaussettes longues blanches et ses balerines cirées noires... A peine avait-elle eu le temps de retirer son écharpe que quelqu'un entra dans l'infirmerie...Et bien... Un professeur, de quoi elle ne savait pas Mizuki ne connaissait pas encore tout le personnel de l'école, lui apportait un élève de..Euh...Bleu...Euh... Serdaigle ! Hum... Un sortilège, d'un deuxième année... Après quelques explications provenant de l'élève fautif, Mizuki fit allongé son patient sur un lit et envoya les deux autres vaquer à leurs occupation... Ce n'était rien de grave, du repos et un médicament contre le mal de tête seraient parfait...

    - Owh ! Ne bouge pas trop surtout, reste allongé pour l'instant... Comment te sens-tu ?

    Elle s'était assise à son chevet et avait attendu son réveil... Et ce fut environs une dizaine de minutes plus tard qu'il finit par rouvrir les yeux et tenter de se redresser... Mizuki, après s'être penchée au dessus de lui pour l'observer un instant, posant une petite main sur son front histoire de savoir si il n'avait point de fièvre, se rassit à son chevet et lui tendit un verre qui contenait son remède miracle...Enfin normalement, et un carré de chocolat... Les élèves qu'elle avait reçu les jours précédents lui avaient un peu expliqué la mannière de procéder de Mlle Natsume et avaient bien fait ressortir le fait qu'elle considérait le chocolat et le jus de citrouille comme très bénéfique pour la sant de chacun...Ainsi qu'un sourire en prime...

    - Mange, ça ira mieux après... Au fait, je suis Mizuki O'Berry, infirmière remplaçante...

    Elle était un peu tendue, même beaucoup...Elle n'était qu'une novice et espérait frenchement ne pas faire d'erreur...Owh oui... Elle espérait être à la hauteur...

    [ Bon c'est pas terrible, ça fait longtemps que je n'ais plus fait de RP ici >O< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keir J. Bendson
~ Elève de Serdaigle Egoïste & Sexy <3 ~
avatar

Nombre de messages : 13
Année/Métier : Sixième Année
Humeur : Ronchon
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Aïe ! Ma tête... [PV Kuchiki ou Mizuki]   Sam 27 Déc - 16:58

Keir voulut se redresser, histoire de voir à quoi pouvait bien ressembler les lieux. Malheureusement son crâne était toujours aussi douloureux, le forçant à se recoucher. Humpf. GE-NIAL ! Une voix retentit auprès de lui. Encore mieux. Ses craintes semblaient se confirmer. Une main se posa sur son front, tandis qu’un visage inconnu et féminin apparut dans son champs de vision. Ok. Ses craintes étaient confirmées. Il était à l’infirmerie. Ce qui signifiait que ce qui venait de se produire n’était pas un cauchemar, qu’il venait bel et bien de perdre connaissance devant l’un de ses Professeurs et une Andouille. S’il apprenait que cette dernière avait raconté son exploit dans tout Poudlard, ce n’est pas à sa main qu’il collerait sa baguette… Et il lui apprendrait également à tenir sa langue, à l’occasion. Keir détestait qu’on parle de lui derrière son dos. Nombre de personnes ayant eu quelques problèmes avec lui après avoir agit ainsi, auraient pu le confirmer. Mais bon. Il ne servait à rien d’imaginer ou de préparer quelque chose, alors que rien ne c’était encore passé. Pour le moment, il lui fallait simplement sortir d’ici. Pestant contre lui-même et ceux qui l’avait amené là, Keir redoubla d’efforts et parvint finalement à s’asseoir sur le lit. Une grimace déformant ses traits sous la douleur, il parvint néanmoins à répondre enfin sur un ton moqueur :

« Oh, mais j’me sens très bien, si ce n’est que j’ai l’impression qu’un hippogriffe a prit place dans mon cerveau et s’amuse à gratter chaque paroi de mon crâne. »

Désormais il pouvait voir l’environnement dans lequel il se trouvait. Il fut frustré de voir qu’il avait raison et qu’il était bel et bien dans l’infirmerie. Comme la plupart des élèves de Poudlard, il s’y était déjà rendu auparavant, pour quelques blessures bénignes et en était toujours ressortit indemne. Mais ce n’est pas pour ça qu’il appréciait particulièrement de s’y rendre… Les lieux lui étaient donc connus. Celle qui se trouvait assise près de lui, lui était par contre inconnue. Il avait apprit que Yuna, l’habituelle infirmière avait été blessée durant l’attaque de Poudlard. Comme de nombreux autres élèves, d’ailleurs. Keir n’avait rien eu. En même temps, il avait tenté de fuir une bonne partie des combats qui s’étaient menés. Il craignait de se retrouver face à son père et ses… ‘Amis’. Quelle attitude aurait-il dû adopter, alors ? Faire semblant de combattre à ses côtés, au risque de se faire haïr un peu plus des autres élèves et d’être viré de Poudlard mais de remonter dans l’estime de son père ? Ou le combattre et prendre ainsi le risque de ne plus rentrer à la maison durant les vacances ? Il avait donc opté pour la solution de la neutralité et s’était trouvé une cachette. Malheureusement, on doit toujours faire un choix et choisir son camp et tout ne s’était pas déroulé comme il l’avait prévu… Mais c’était une autre histoire. Et le passé. Ce qui comptait, pour le moment, c’est qu’il avale le contenu du verre que lui tendait Mizuki O’Berry, comme s’était présentée la nouvelle infirmière, enfin, l’infirmière remplaçante de Poudlard.

« Keir Bendson. Merci. »

Le Serdaigle attrapa le verre et le chocolat qu’elle lui tendait tout en parlant. L’odeur et la consistance ne mentait pas. Le contenu du verre était tout sauf goûteux et délicieux. Heurk. Il n’aurait jamais dû se lever ce matin. L’un de ses colocataires de dortoir, étudiant la divination, lui avait pourtant prédit une journée fort peu plaisante. Il aurait dû l’écouter et rester tranquillement dans son lit… Et… Arf. Le jour où il croirait à ces sornettes, il serait bel et bien devenu fou. Ce n’est sûrement pas la divination qui allait faire disparaître le verre de sa vue. Keir ne fit courageusement pas part de son dégoût et avala le contenu d’un verre. Atroce, il avait l’impression d’avoir mangé une citrouille entière. Il se hâta d’englober le morceau de chocolat pour passer le goût. L’effet ne fut malheureusement pas celui escompté, mais Keir considéra son haleine comme étant plus potable, tout de même. Et bien que son mal de tête fut toujours présent, il semblait beaucoup moins prononcé qu’auparavant. Ce n’était pas pour autant qu’il allait remercier l’infirmière avec un large sourire. Tout ce qu’il souhaitait, c’était partir. Lançant l’un de ses regards glacials à l’infirmière remplaçante de Poudlard, il fit un geste pour quitter son lit, avant de s’arrêter brusquement. Aouch. Amusant comme la douleur revenait brutalement à chaque mouvement un peu trop rapide. Finalement, il était bien à l’infirmerie, non ?

« Humpfh… Je suppose qu’il faut que je reste quelques temps ici pour que votre médicament fasse totalement son effet ? J’ai la sensation que si je tente de bouger un peu, mon hippogriffe va revenir au galop. »

Le ton de sa voix était profondément ennuyé et légèrement agressif. Keir semblait espérer que l’infirmière remplaçante, lui tapote le crâne avec sa baguette magique, prononce un quelconque sort, un peu comme une fée sortie tout droit d’un conte de fée moldu, afin que le mal de tête dont il était la victime disparaisse totalement. Malheureusement, nous n’étions pas dans un conte de fées moldu, mais dans l’infirmerie de Poudlard. Et de l’avis de Keir, Mlle O’Berry était beaucoup moins performante que Mlle Natsume. Jolie, mais incompétente. Comment était-elle arrivée là, d’ailleurs ? Peu importe. Il ne souhaitait qu’une chose : quitter cet endroit au plus vite. Peu avare de propos, Keir reprit sur le même ton :

« Vous n’auriez pas quelque chose de plus… Efficace ? »

Et de moins écœurant ? Il n’était pas un fin gourmet mais autant mêler l’utile à l’agréable.

[Hj : Si, si, c'est bien ! =) Mieux que moi, t'façons ! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aïe ! Ma tête... [PV Kuchiki ou Mizuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aïe ! Ma tête... [PV Kuchiki ou Mizuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan Club de Rukia Kuchiki (Bleach)
» Chrono de Shiro
» Shihôin Yoruichi [Terminée]
» Tsuna's Relationship - Vongola Decimo
» F.R Kuchiki Byakuya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[M]arauders [M]ap :: |- HOGWARTS CASTLE -| :: Premier Etage :: Infirmerie-
Sauter vers: