AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Evans
~ Elève de Gryffondor - Préfète ~
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 57
Année/Métier : 6ème
Amis/Amour : Severus, Rémus, Alice, Céline/Potter? Je préfère encore le calamar géant!
Humeur : cela dépend avec qui...Maraudeurs, non...Amis, oui!
Date d'inscription : 10/11/2007

Pensine
Patronus: Une Biche
Epouvantard: Ses Parents Morts
Niveau:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]   Mer 21 Mai - 20:44

Il faisait nuit, le ciel était rempli de nuages au point qu'on ne voyait même pas les étoiles. De plus, un vent plutôt frais soufflait sur toute la région, il y avait également un peu de brouillard. Une nuit typiquement anglaise. L'horloge venait de sonner les 23 heures, une silhouette traversait le parc enveloppé de sa capuche. Qui se promenerait dans ses conditions? En observant de plus près, on pourrait distinguer un mèche rousse qui sort de la cape. Cette chevelure est caractéristique d'une personne, ce n'est rien autre que Lily Evans. Eh oui, vous avez bien entendu, c'est bien Lily, celle qui suit les réglèments à la lettre. Alors comment expliquer sa présence? Car la demoiselle a bel et bien décidé de faire une entorse aux lois, autant dire que c'est une première. Cependant tout cela remonte il y a quelques jours...

C'était par un après-midi normal, la scène s'était déroulée à la Grande Salle. La Gryffondor venait de sortir de table, le ventre rassasié quand soudain Severus, son "ami" l'avait bousculé. Pas fort, aucun élève ne l'avait remarqué alors qu'elle allait répliquer, elle s'aperçut qu'un papier s'était glissé au creux de sa main. Dessus était écrit: "Rejoins-moi à 23 heures samedi au lac". Elle savait déjà à quoi s'attendre, ils allaient devoir s'expliquer. Tout les deux autrefois si liés, s'éloignaient de plus en plus, choissisant des camps différents. Au début, elle s'était trouvé mille et un raisons de ne pas y venir. Ca pouvait être un piège mais cette idée s'enleva vite de sa tête, le Serpentard ne ferait jamais cela, ce n'était pas une impression c'était une certitude. Au fond, elle mourrait d'envie de savoir ce qu'il avait pour sa défense. Ce fut donc ainsi qu'elle se ressout d'y aller.

Son coeur battait rapidement. C'était la première fois qu'elle sortait en catimini. A chaque coin tournant, elle avait peur de se retrouver face à face à un personnel de Poudlard. Elle avait paniquée par moment mais finalement avait réussi à venir à son but. Ses pas se rallentirent à la vue du lac paisible. Aucune personne en vue. Apparemment, elle était la première. Le froid pénétrait de plus en plus dans ses entrailles, c'est pour cela qu'elle ressera son vêtement puis s'assit sur l'herbe fraîche. La Préfète avait horreur d'attendre, ça avait le don de la stresser. Il y avait intêret que son copain d'enfance ne lui pose pas de lapins, ça la mettrait en rage. Quelques minutes s'écoulèrent quand des bruits se firent entendre, machinalement, elle se tourna vers derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]   Mer 21 Mai - 21:29

    Il avait hésité. Longuement. De trop peut-être. Mais il ne pouvait pas laisser les choses comme ça. Ca n'était pas possible. Il ne pouvait pas la perdre. C'était une chose qu'il refusait totalement. Pas Elle. Enfin, il sentait que c'était peine perdue et qu'elle ne lui pardonnerait jamais, mais il n'avait pas voulu dire ça. Enfin, si, sur le moment. Mais il ne l'avait pas pensé. Il avait simplement voulu qu'elle le laisse se débrouiller seul avec cette bande d'imbéciles. Il ne voulait pas se faire défendre par une fille qu'il s'estimait en devoir de protéger. C'était le monde à l'envers. Mais pourquoi diable lui avait-il dit ça ? Le Prince ne faisait que sombrer un peu plus. Ils ne se parlaient plus et lui... Lui il se devait de plus en plus souvent de parler avec Lucius qui avait décidé de le prendre sous son aile. Ses idées n'étaient pas stupides. Le Seigneur des Ténèbres dirigerait bientôt le monde et mieux valait être dans son camp. Et puis, qui sait, peut-être réussirait-il à obtenir une place qui lui vaudrait tous les honneurs ? Voilà à quoi il songeait. A une vie future, une fois que son père serait mort et enterré. Il pourrait vivre avec Lily à Spinner's end, devenir riches et reconnus et plus personne ne se moquerait d'eux, de lui. Seul problème : Lily ne lui parlait plus.

    Il ne cessait de ruminer cela. Il le voyait bien. Elle devenait chaque jour plus proche des Maraudeurs alors qu'elle lui avait toujours dit qu'elle les haïssait. Situation intolérable pour lui. Elle les avait toujours autour d'elle, et lui avait beau la fixer, tenter de trouver un moyen de l'approcher, elle semblait l'avoir oublié. Il se faisait du mal certes mais... Il avait besoin d'elle. Non. Il ne pouvait pas vivre sans elle. Il n'y avait qu'elle qui l'avait rendu heureux depuis la mort d'Eileen alors..... Il voulait seulement qu'elle le pardonne. En fait, il ferait n'importe quoi pour cela, mais il avait peur de le faire. Peur de se faire rejeter, peur de perdre définitivement la face devant elle. Il avait alors fini par se décider. Sa main avait un peu tremblée tandis qu'il lui écrivait un mot pour lui donner rendez-vous mais il l'avait fait. Il était fier de lui rien que pour cela. Il avait ensuite profité de la cohut qui suivait invariablement les repas à Poudlard pour lui donner le bout de parchemin qu'il serrait dans sa main depuis une bonne heure déjà. Il avait du la bousculer pour cela, mais tant pis. Il l'avait fait. Et c'est le coeur battant qu'il avait rapidement déguerpi pour ne pas avoir affaire à des représailles.

    Il avait passé la journée à tourner en rond. Lily. Allait-elle venir ? Il l'espérait. Profondément. En fait, il ne voulait même pas imaginer sa réaction si elle ne venait pas. Elle devait venir. Il le fallait. Il devait la voir. Absolument. Nécessairement. Il allait devenir fou sinon. Les heures s'écoulaient doucement et Lucius n'avait eut de cesse de s'amuser de lui. Mais tant pis. Il allait la revoir. Il allait pouvoir lui parler. Il ne devait pas laiser sa chance. Si elle venait du moins. Pour un peu, il aurait prié Merlin de tout faire pour qu'elle vienne. Lui laisser une chance. Juste cela. Qu'elle lui laisse une chance de se racheter. 23h avaient sonnées. Il était alors sorti presque en courant de sa salle commune. Faisant attention à chaque tournant à ne pas croiser la route d'un enseignant, il avait fini par arriver dehors et c'est en courant qu'il se rendit jusqu'au lac. Où était-elle ? Etait-elle là ? Il paniquait intérieurement. Lily. Soudain, il l'aperçut. Elle était là. Elle était venue. Grand sourire qu'il afficha même si elle ne pouvait pas encore le voir. Elle était là, pour l'écouter lui, et uniquement lui, pour la première fois depuis trop longtemps.


    Severus - « Bonsoir »

    Mal à l'aise. Il avait tellement attendu cet instant. Il avait peur de faire un faux-pas qui la ferait partir à jamais.

    Severus - « Ca va ? Je... Je sais que je n'aurais pas du dire ça. »

    Il avait ajouté cette phrase rapidement, plantant son regard dans le sien. Cafouillant à moitié tout en parlant. Et cela, avant de détourné le visage, rougissant violement. Il pouvait sentir son coeur battre à nouveau contre sa poitrine à un rythme effréné. Peur terrible qu'elle ne le rejette sans même lui laisser une chance de s'expliquer. Pourvu qu'elle lui pardonne. Pourvu qu'elle accepte de le pardonner. Son amitié était ce qu'il avait de plus cher, la perdre totalement le ferait se perdre totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~ Elève de Gryffondor - Préfète ~
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 57
Année/Métier : 6ème
Amis/Amour : Severus, Rémus, Alice, Céline/Potter? Je préfère encore le calamar géant!
Humeur : cela dépend avec qui...Maraudeurs, non...Amis, oui!
Date d'inscription : 10/11/2007

Pensine
Patronus: Une Biche
Epouvantard: Ses Parents Morts
Niveau:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]   Sam 24 Mai - 21:54

Lily ne s'était pas trompée, c'était bel et bien Severus qui se tenait derrière elle. Encore heureux, mieux valait que ce soit lui que le concierge ou un professeur. Instinctivement elle se leva mais alors qu'elle voulait venir vers lui, ce fut lui qui vint vers elle. Ca faisait longtemps qu'ils n'avaient pas eu de conversation ensemble, privé et surtout face à face. Beaucoup lui avait demandé ce qu'elle faisait avec lui. Pratiquement tout le monde détestait ce Serpentard, c'était bien connu. Cependant, la rousse était allée au de-là des apparences et avait rencontré un garçon parfois timide mais gentil, agréable et intelligent, pour n'en citer que quelques uns. Ca lui décevait le coeur qu'ils se soient aussi éloignés. Mais les camps étaient déjà faits, deux camps différents, d'un côté ce qu'on pourrait appeler le bien, de l'autre le mal. Elle n'arrivait pas à le comprendre sur ce point de vue-là. Pourquoi la magie noire? Pourquoi la souffrance? C'était une partie de ses raisons pour laquelle sa présence était ici. Il fallait se clarifier. Le sentiment que tout serait différent d'autrefois l'envahit. Elle le savait. C'était un fait. A vrai dire, elle avait toujours cru qu'une amitié était incassable, intouchable mais la situation avait changé, les contes de fées n'étaient que pour les enfants. Oui, elle avait des doutes pour leur amitié, tiendraient-ils le coup?

C'était lui qui lui avait tout appris sur ce monde. Le monde des sorciers. C'est lui qui l'avait appris que c'était une sorcière, il lui avait appris comment les autres fonctionnaient et toutes les bases. Il avait été là pour elle quand sa soeur l'avait abandonné. Il l'avait tellement aidée et elle qu'avait elle fait? Défendu, c'était tout, du moins de son point de vue. Elle aurait tellement voulu l'aider plus mais les mots qu'ils avaient prononcé l'été dernier l'avait sidéré. "Sang-de-Bourbe". Jamais, le fait qu'il le dise n'avait traversé son esprit. Pas venant de lui. C'était presque impardonnable. Pendant, un moment, la jeune fille s'était sentie trahi par son ami d'enfance. Il fréquentait de plus en plus les bourreaux, ceux qui aimait avoir des souffre-douleurs, ceux qui n'étaient inspiré que par la haine. Ca l'inquiètait bien plus qu'il ne le pensait. D'un ton assez calme, elle le salua à son tour.


- "Salut..."

L'étudiant avait l'air de vouloir prendre la parole. La rouquine voyait bien que ce n'était pas un sujet facile à aborder pour lui. Il finit par s'excuser de son comportement. Le regard de la jeune fille était triste, elle savait qu'il était sincère, il s'en voulait. Mais cette insulte n'était pas n'importe quoi, ce n'était pas comme si c'était imbécile, c'était bien pire que cela. Lui-même avait dit que ce mot était stupide. Elle n'avait pas très envie de lui donner une leçon de morale, l'énervement qu'il avait produit à ce moment-là est toujours présent. Cependant, elle lui avait déjà expliqué son avis, des centaines de fois. Elle se mordit les lèvres, elle ne savait pas très comment lui répondre. C'était trop délicat. Elle inspira profondément et exclama sa fond de pensée:

- "J'aimerais vraiment te pardonner mais j'ai l'impression que si je le fais tu continueras à me decevoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]   Lun 26 Mai - 16:18

    Il le savait. Comment cela aurait-il pu être autrement ? Il savait parfaitement qu'elle ne lui avait toujours pas pardonné son insulte. "Sang de Bourbe". Pourquoi avait-il fallut que ce soit précisément ce terme qu'il emploie ? Il avait voulu qu'elle parte, qu'elle ne l'aide pas, qu'elle voit qu'il était suffisament grand et fort pour se défendre seul. Suffisament fort pour la défendre Elle aussi. Et pour être certain qu'elle ne ferait pas tout pour le défendre il avait du la blesser. Mais ainsi... utiliser un mot qui n'avait pas de sens pour lui. Il ne voyait pas de sang-pûrs et de sang-impurs. Il ne voyait que des sorciers et des moldus; les moldus étaient inférieurs aux sorciers. Son père était un moldu et apprendrait rapidement qu'il ne fallait pas s'opposer aux sorciers ni leur faire le moindre mal parce qu'il n'aurait pas les moyens de se défendre. Lily elle... Elle était une sorcière. Une sorcière particulièrement douée, et réellement belle. L'insulte n'avait jamais été dirigée vers elle et tout ce qu'elle représentait. Il avait seulement utilisé l'expression qui pourrait lui faire le plus de mal. Mais jamais, jamais au grand jamais il n'aurait pu imaginer que les choses ne dérapent à ce point. Elle le fascinait toujours autant et pourtant... il avait peur d'elle. De sa réaction. Elle avait une importance bien trop grande dans sa vie pour qu'il puisse accepter de la laisser partir aussi facilement.

    Sa vie... Il n'avait officiellement plus qu'un membre de sa famille vivant : Tobias. Mais depuis bien longtemps cet homme, ce monstre, n'était plus son père pour Severus. Il avait perdu ce statut à ses yeux le jour où il avait tué sa mère. Seulement, il n'avait jamais pu s'opposer réellement à lui... Et certaines cicatrices sur son corps ne s'effaceraient assurément jamais. Voilà pourquoi son corps était toujours masqué aux yeux du monde. Blessures sur son corps, et plaie béante sur son âme qu'il ne tenait pas à divulguer. Même Lily ne l'avait jamais vu torse nu. Jamais. La vie lui avait volé certains droits et il espérait bien ne pas les perdre tous. Il espérait au contraire pouvoir en regagner de nombreux, en prenant la Marque principalement.

    Lily - « J'aimerais vraiment te pardonner mais j'ai l'impression que si je le fais tu continueras à me decevoir. »

    Il avait attendu, anxieux, une quelconque réponse de sa part. Ou même un coup. Il s'attendait à tout. Léger espoir que ses paroles soulevèrent. Elle voudrait pouvoir le pardonner. Elle ne le haïssait donc pas suffisament. Seulement... Il sentait qu'il ne pourrait pas lui offrir les garanties qu'elle attendait. Certaines conversations revenaient inlassablement entre eux, et il sentait que la question de la Marque allait de nouveau être au centre de leur attention. La décevoir. Elle ne pouvait comprendre. Ils étaient meilleurs amis, ou du moins, l'avaient été. Il ne savait plus. Il lui avait appris de nombreuses choses et avait appris d'elle de nombreuses choses. Mais un certain nombre d'éléments de sa vie étaient resté cachés aux yeux de la lionne. La mort de sa mère, les coups de son père, les sorts de magie noire qu'il inventait... Autant de choses que le monde ignorait. Qu'elle ignorait. Il ne voulait pas la décevoir mais elle ne pouvait comprendre sa position. Elle ne pouvait comprendre ce désir de vengeance et cette haine qu'il nourrissait en lui depuis des années. Elle ne pouvait comprendre l'importance à ses yeux d'être enfin respecté par le monde, lui qui était la cible de bien des moqueries pour son apparence. Elle ne pouvait comprendre tout cela, elle qui était chez les lions, les courageux qui n'entreraient pas au service du Seigneur des Ténèbres. Elle qui était l'objet de l'admiration de bien des adolescents. Elle qui était appreciée et respectée simplement pour ce qu'elle était. Elle qu'il aimait follement. Elle ne pouvait comprendre tout cela.

    Severus - « Je n'ai pas envie de te décevoir.... de nouveau, Lily. Je ne pensais pas ces paroles et tu le sais. Il n'y a pas de différences entre sorciers. Tu sais que je ne pense pas comme Malefoy sur ce sujet. »

    Justification bien inutile. Elle savait tout cela. Mais... il n'osait pas aborder le sujet le plus important pour elle. Son camp à lui. Elle savait qu'il allait prendre la Marque et il savait qu'elle ne comprenait pas cela. Dialogue de sourds sur ce sujet. Si seulement elle pouvait le comprendre un peu...

    Severus - « Je ne suis pas un lion Lily. Je n'ai pas votre ... propension à m'élever contre tout ce qui me paraît être injuste. J'ai fait mon choix... et je sais que je te déçois. »

    Il avait de nouveau détourné le visage. La décevoir. Il détestait cela. Parce qu'il savait qu'en la décevant il n'aurait jamais ce qu'il voulait plus que tout au monde : son amour. Mais il ne voyait aucun avenir pour lui parmi les opposants du Mage noir, aux côtés des plus célèbres des Rouges et Or : les Maraudeurs. Il ne pourrait pas non plus se battre à leurs côtés. Il ne serait pas à sa place là-bas. Et de toute manière... il y avait bien longtemps que son âme était pervertie par la Magie Noire.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~ Elève de Gryffondor - Préfète ~
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 57
Année/Métier : 6ème
Amis/Amour : Severus, Rémus, Alice, Céline/Potter? Je préfère encore le calamar géant!
Humeur : cela dépend avec qui...Maraudeurs, non...Amis, oui!
Date d'inscription : 10/11/2007

Pensine
Patronus: Une Biche
Epouvantard: Ses Parents Morts
Niveau:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]   Mar 24 Juin - 19:46

La vie n’était pas aussi simple qu’elle en laisse paraitre, la preuve : l’amitié brise entre Lily et Severus. La vie n’est pas un long fleuve calme, au contraire, il y a des tournants, des chutes… C’était toujours pénible de dire à quelqu’un qui tenait à cœur d’être déçu par lui. Pourtant il fallait un jour l’accepter, que les secondes passent, que le temps s’en va et surtout que le monde change mais en particulier les personnes. La rouquine avait connu son ami d’enfance comme étant timide, sympathique néanmoins réservé. A Poudlard, elle savait que son caractère était reste le même, qu’il s’y trouvait au fond de lui. Ses intentions, ses sentiments, eux s’étaient transformes mais pas du bon sens. Le malsain, la haine, le mépris, la vengeance, le pouvoir avait rempli son cœur. C’était comme une tache noire qui ne s’enlevait pas. Elle savait aussi que c’était du une partie à cause des Maraudeurs. Ils ne le cessaient de l’humilier, de se moquer de lui… Dire qu’elle l’avait défendu, qu’elle avait été la seule capable d’affronter la bande de Potter, de s’opposer a eux. Et comme il le remerciait ? En l’insultant ! Elle aurait attendu beaucoup mieux de sa part, comme par exemple un remerciement.

Ils vivaient dans des mondes différents et la rousse savait également qu’elle n’arriverait pas à la comprendre entièrement. L’enfance du Serpentard n’avait pas été joyeuse et épanoui. Elle n’en connaissait pas toute l’histoire et ne pouvait que compatir. Rien qu’a sa réaction, la Préfète avait remarque que sa réponse ne l’avait pas satisfait, pas du tout même. Les préjuges, le monde était rempli de cela, comme avec le sang, ce n’était que préjuges et cliches. A dire vrai, la haine entre la maison des Lions et celle des Serpents n’étaient bases que sur cela. C’est pour cela que la demoiselle avait continue à soutenir Severus, à rester avec lui, alors que tous ses amis se demandaient ce qu’elle faisait avec lui. Un soupir sortit de sa bouche.


- « Je n'ai pas envie de te décevoir.... de nouveau, Lily. Je ne pensais pas ces paroles et tu le sais. Il n'y a pas de différences entre sorciers. Tu sais que je ne pense pas comme Malefoy sur ce sujet. »

La même excuse, c’était toujours la même excuse. Ca ne lui suffisait pas, pas du tout même. L’erreur est humaine mais il y a des limites, comme celle-là. Malefoy n’était qu’un imbécile, imbu de lui-même et intéresse par sa petite personne. Sev’ n’a rien à voir avec lui, il est bien plus intelligent. Disons plutôt qu’il n’avait rien à voir avec lui. Maintenant, ils ont toutes les mêmes ambitions et les mêmes sentiments négatifs. Alors que la Gryffondor allait prendre la parole, l’autre continua son discours :

- « Je ne suis pas un lion Lily. Je n'ai pas votre ... propension à m'élever contre tout ce qui me paraît être injuste. J'ai fait mon choix... et je sais que je te déçois. »

Par contre, la, ce qu’il avait dit, l’avait étonné, même déçue profondément. Une nouvelle fois. Pourquoi se sous-estimait-il autant ? Ca l’avait énervé. Croyait-il que c’était toujours facile de « s’élever contre tout ce qui paraissait injuste » ? Il ne suffit pas d’être à Gryffondor pour le faire. Sa salive restait coince dans sa bouche. Son regard avait changé dévoilant son désapprobation. Elle était prête a monte le ton de sa voix mais fit gaffe, après tout, il ne fallait surtout pas se faire remarquer. Vous rendez-vous compte une Préfète en retenue ? Non, la jeune fille tenait bien trop à sa réputation pour un scandale pareil. Certaines étoiles brillaient dans le ciel, d’autres étaient caches par les nuages mais la silhouette de Severus, elle l’apercevait entièrement. Une cape noire, des cheveux noirs, des habits noirs… Ca la rendait triste, comment pouvait on être si malheureux pour ne porter que cette couleur ? Bref, revenons à nos moutons, Lily n’avait pas encore dit son avis et cela n’allait pas tarder. Elle planta ses yeux verts émeraudes dans ceux qui étaient noir foncer.

- Tu penses que parce que je suis à Gryffondor que je suis tout le temps courageuse ? Que tout les Poufsouffles sont tout le temps loyal ? Tu crois qu’en restant les bras croises en se lamentant que tu vas changer les choses ? Tu as fait ton choix et je suis obliger de le respecter mais moi aussi j’ai fait un choix. Nos voies sont différentes alors il va falloir accepter qu’on se sépare…

Mieux valait se diviser maintenant que plus tard quand le cœur n’aura plus la force de le supporter non ? Peut-être que la demoiselle pardonnait quelques fois mais elle était très rancunière et avait beaucoup de mal a oublier le mal que les gens lui font. Tout semblait loin d’être un conte de fées. Une guerre, des camps, des choix, des morts, des séparations…bienvenues dans la réalité. Elle reprit sa respiration et continua son discours mais cette fois-ci de façon un peu plus douce :


- Tu ne penses surement pas comme Malefoy mais tu agis comme lui et tes ambitions se rapprochent de lui. Un jour, peut-être tu finiras par suivre ses dires complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand des discussions s'imposent...[pv: Severus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le rêve obsédant devient réalité [PV Severus Rogue ?]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[M]arauders [M]ap :: ¤Hors Jeu¤ :: Archives des Sujets :: Archives RPs-
Sauter vers: